Mis à jour le
270002 Histoire et géographie du département de l'Eure ( Pages 175 à 176 )
Étrépagny.

1 628 habitants, écoles, céréales, moulins à eau, ganterie et bonneterie, forts marchés.

Étrépagny, ville royale, a servi de rendez-vous de chasse aux rois de la première race. Le roi Dagobert fit don de ce domaine à l'abbaye de Saint-Denis, et plus tard on y construisit un château fort qui était tombé en ruine au commencement du XIIe siècle. Henri Il, roi d'Angleterre, le rebâtit en 1149. Mais à peine fut-il terminé que le roi de France s'en empara. Deux ans après il fut brûlé par Henri lui-même. Pendant les guerres de Cent ans, ce château qui avait été relevé une seconde fois, fut pris et repris par les Français et les Anglais.

Le duc de Mayenne campa à Étrépagny en 1589 et décida les habitants à embrasser le parti de la Ligue.

Au XVIIe siècle, Catherine d'Orléans importa dans le canton d'Etrépagny, la fabrication de la dentelle.