E270013Église de l'Assomption

Mis à jour le 31-07-2017
Église de l'Assomption de Douville-sur-Andelle

Description architecturale :

L’église est construite sur un plan en croix orienté vers le Sud. La nef se compose d’un vaisseau central et de deux collatéraux, disposés en six travées. L’édifice possède un transept saillant et un chevet polygonal à trois pans coupés.

Elevation extérieure :

La façade principale à pignon présente trois niveaux d’élévation, encadrés par deux contreforts. Le premier niveau correspond à la hauteur des collatéraux et comprend l’entrée à laquelle mène un petit escalier. Le second niveau d’élévation ne concerne que le vaisseau central et est percé d’une baie en arc brisé. Une horloge constitue le troisième niveau d’élévation. Une croix en pierre surmonte l’ensemble.
Le mur gouttereau Est est bâtie sur deux niveaux d’élévation : le vaisseau collatéral est percé de six baies en arc brisé, dont celle de la première travée est aveugle, alternées avec des contreforts. Le second niveau, correspondant au vaisseau central de la nef, est percé de petites baies quadrilobées suivant le même rythme que le collatéral. Le bras du transept saillant est percé sur sa face Est d’une baie en arc brisé.
Le mur gouttereau est animé de la même façon que le précédent.
Le clocher se situe au niveau de la première travée de la nef. Il se fonde sur une base carrée munie d’une seconde horloge sur sa face Ouest. Il est de type Kreisker (flèche octogonale à quatre clochetons de forme pyramidale carrée). La flèche principale est surmontée d’une croix à girouette et les clochetons de girouettes.
Le vaisseau central de la nef est couvert par une toiture en bâtière et les deux collatéraux en appentis. Une toiture en croupe à trois pans vient coiffer le chevet. Il en est de même pour les bras du transept.

Étapes de construction :

l'église est construite de 1853 à 1861. Elle remplace l'ancienne église Notre-Dame, incendiée en 1894 (cette dernière ayant ensuite été réutilisée comme grange).

Histoire :

La ville de Douville-sur-Andelle aurait été au Moyen-Âge une forteresse dont quelques vestiges subsistent: les restes d'un donjon datant du XIIè siècle et les restes d'une enceinte du XIIIè. Cette ancienne forteresse est surnommée "Château des Hiboux". L'église de l'Assomption a été construite entre 1853 et 1861 et a fini par remplacé l'ancienne église du village, incendié en 1894.

Index des illustrations :

427000054 Église de l'Assomption de Douville-sur-Andelle MonVillageNormand Miniature PDF
427000055 Église de l'Assomption de Douville-sur-Andelle MonVillageNormand Miniature PDF